ECOLE DE PERCUSSIONS ADAMA DRAME

ECOLE DE PERCUSSIONS

L’ECOLE DE PERCUSSIONS A POUR MISSION DE FORMER SES ELEVES A LA PRATIQUE DU JEMBE DANS LE RESPECT DE LA TRADITION MANDINGUE TELLE QUE LA PRATIQUE ET L’ENSEIGNE ADAMA DRAME

Jean-Marie Senn formé par Adama Dramé donnera les cours

UN STAGE PAR ANNEE EST ORGANISE PAR L’ECOLE et EST ANIME PAR ADAMA DRAME

(en fonction de l’investissement de élèves et de leur disponibilités)

JEAN-MARIE SENN

JEAN-MARIE SENN
PROFESSEUR DE L’ECOLE
ELEVE D’ADAMA DRAME DEPUIS 1984 ENSEIGNEMENT SELON LA TECHNIQUE APPRISE AVEC ADAMA DRAME
Formé par Adama Dramé, Paco Yé, Louis César Ewandé, Elsa Wolliastion, Jean-Marie Senn est rythmicien, pyrotechnicien, hypnothérapeute et apiculteur. Engagé dans la troupe de Foliba et membre fondateur et soliste de l’ensemble Bagolo percussions durant 10 ans. Il enseigne le djembé et le kenkeni.

Le prix qu’il en coûte d’apprendre: Nasrudin pensa qu’il lui serait profitable d’apprendre quelque chose de nouveau. Il alla trouver un maître de musique. « Combien prends-tu pour enseigner le tambur ? – Trois pièces d’argent le premier mois : ensuite une seule pièce par mois. – Parfait ! dit Nasrudin, je commencerai par le deuxième mois. » Les plaisanteries de l’incroyable Mulla Nasrudin Idries Shah Le courrier du livre

INFO COURS

Cours: DJEMBE ET KENKENI

Selon la «technique de jeu» ADAMA DRAME Professeur:

JEAN-MARIE_SENN  les (mercredi soir dès 19h30)

Ateliers de 2 heures
2 samedis par mois

Samedis 15h45 à 17h45

6 octobre et 13 octobre
3 novembre et 17 novembre
1er décembre et 15 décembre

Lieu:

Salle de rythmique de l’école du Mail rue du Village Suisse 2 1205 Genève Entrée par le parc Gourgas

Prix:

Ecolage annuel: 100.- par mois cours privé possible 60.- heure

Renseignements:
078 716 70 76 Email: rythme(AT)arrce.ch
La précision, l’attention sans tensions, la concentration, l’imagination, la présence, la gestion des énergies, l’interaction, la communication, la cohésion du groupe, sont, entre autres, des qualités et des ressources qui sont développées et enrichies par la pratique de la musique, et, en particulier, par la pratique d’instruments rythmiques. La relation aux mouvements de la danse, aux énergies et finesses de l’expression, sont une source Cela a suscité et enrichit une prise de conscience de certains potentiels humains dans leur expression individuelle et collective. Avec ma profonde reconnaissance et tout mon respect à Adama Dramé, maître exigeant, qui a su transmettre la partie de son immense expérience et savoir musical que j’ai été à même de recevoir. Voici ce que je peux partager avec vous en rapport avec les tambours africains. Jean-Marie Senn

ADAMA DRAME

 

 

ADAMA DRAME

devient musicien professionnel dès l’âge de douze ans. Il fait son apprentissage dans les cérémonies traditionnelles (naissances, baptêmes, mariages…). Devenu Maître-Djembé, Adama revendique son identité africaine et sa fidélité à ses traditions. Griot d’aujourd’hui, il a su communiquer cet amour de la tradition, de la musique et de l’Afrique sur des scènes du monde entier. Depuis 1979, il propage son savoir et la science de son instrument (le djembé) de l’Afrique à l’Europe en passant par l’Amérique. Ses dons de pédagogue l’ont amené durant ses stages et master class à former de nombreux percussionnistes. Adama Dramé lui-même, son instrument et ses musiciens ont enflammé de nombreux spectacles mêlant la musique, danses et chansons. Ces multiples voyages l’ont amené à s’ouvrir à d’autres cultures, d’autres musiques et surtout à collaborer avec des musiciens européens tels que : le Royal de Luxe, André Ceccarelli, Bernard Lubat, Marc Vella, le New Ensemble d’Amsterdam, Jean-Philippe Riquiel, la troupe Black Blanc Beur, ou Les Percussions de Strasbourg